LES QUESTIONS QUE L'ON NOUS POSENT SUR LE COVID

LES QUESTIONS QUE L'ON NOUS POSENT SUR LE COVID
Catégorie : Point de vue

En cette fin d'année 2020 coexistent les inquiétudes liées à la persistance de la pandémie et les espoirs d'une résolution prochaine grâce à la vaccination. Les questions que nous posent les patients au moment des tests réalisés dans nos laboratoire sont toujours aussi nombreuses et, pour certaines, les réponses incomplètes ou incertaines.

  • Est-ce que je suis sûr de ne pas être contagieux si mon test PCR est négatif? Oui au moment où le prélèvement a été fait (s'il a été correctement réalisé!) mais une positivité peut apparaître dans les jours (voire les heures) qui suivent en cas de contact récent avec un sujet positif. Donc un test négatif ne permet pas de relacher les gestes barrières.
  • Est-ce que je suis contagieux si mon test est positif? Pas forcément, cela dépend essentiellement de la charge virale infectante, inversement proportionnlle au Ct en RT-PCR et qui diminue avec le temps. Il est conseillé aux laboratoires de fournir cette indication supplémentaire dans certains cas (critères SFM).
  • Si je suis sujet contact et que mon test est négatif, est-ce que je dois rester isolé? Oui si vous êtes contact proche après le premier test qui doit être fait le plus rapidement possible après la découverte d'un cas positif au domicile. L'isolement ne pourra cesser qu'après le 2ème test négatif à une semaine d'intervalle. Non si vous êtes contact occasionnel car votre résultat négatif a été obtenu une semaine après le contact (vous devez vous isoler préalablement à ce test).
  • Si j'ai un test positif, dois-je me faire contrôler à la fin de mon isolement? Ce contrôle était déconseillé en France, contrairement à ce qui se pratique dans d'autres pays. Néanmoins les dernières directives ne le déconseillent plus et c'est au médecin traitant d'en décider. Du fait de la durée d'isolement courte (7 j contre 14 dans la plupart des autres pays), une contagiosité est encore possible dans un nombre non négligeable de cas et ce contrôle nous semble même souhaitable dans certaines circonstances : Professions à risque (médical ou médico-social, enseignement...) sujets à risques dans l'entourage...
  • Le(s) nouveau(x) mutant(s) peut-il fausser les résultats du test PCR : A priori non mais c'est théoriquement possible en cas de mutation touchant un gène cible du réactif. Il est donc important de savoir quels sont les gènes ciblés par chaque trousse. Pour le variant britannique actuel, c'est le gène S de la protéine d'enveloppe qui est concerné, les autres cibles (N, ORF1ab, RdRP...) ne sont pas concernées.
  • Dois-je faire un test PCR en cas de test antigénique positif? Absolument. En effet, en plus d'être beaucoup moins sensibles (ils "ratent" des positifs), ces tests ont également des problèmes de spécificité (ils rendent des "faux positifs"). Il faut donc faire rapidement un test PCR au laboratoire pour confirmer (avec isolement) ou infirmer (et se rassurer) le résultat toujours incertain des tests antigéniques qui montrent des limites évidentes.
  • Dois-je faire une sérologie avant de me faire vacciner : Cette option permettant de savoir si on est immunisé n'a pas été retenu par la HAS, pas plus qu'un contrôle d'immunité à distance. Il s'agit néanmoins d'une position provisoire qui pourra êre revue en fonction de l'actualisation des connaissances. Il n'y a pas de contre-indication à la réalisation d'une vaccination chez les sujets immunisés.
  • D'autres examens sont-ils importants pour le diagnostic et le suivi du Covid? Oui essentiellement pour le diagnostic différentiel (NFS, CRP, test PCR ou antigénique de la grippe) et des complications (Ddimères, Saturation en O2...)

En attendant d'épuiser les questions et les biologistes qui tentent d'y répondre, excellentes fêtes de fin d'année à tou(te)s

Jean-Michel Vialle (Labinterpret), Médecin Biologiste
‹ Retour aux actualités

Pour installer l’application sur votre iPhone, cliquez sur l’icône et "Ajouter à l’écran d’accueil"