COVID 19 : PLUS DE TESTS, LA SEROLOGIE, VITE!

COVID 19 : PLUS DE TESTS, LA SEROLOGIE, VITE!
Catégorie : Actualité scientifique et médicale

« Tester, tester, tester ». Le mot d’ordre de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est clair. Pour mieux connaître l’évolution de l’épidémie et affuter nos armes contre elle, le dépistage à large échelle est essentiel, y compris dans la population peu ou pas symptomatique. Cependant cet impératif évident se heurte à des difficultés techniques et notamment le manque de réactifs (pour réaliser la recherche du génome viral par PCR) et de kits de prélèvements auxquelles de nombreux pays (mais pas tous) dont la France, sont aujourd’hui confrontés. Il faut souligner également que la sensibilité de ces tests à partir de prélèvements naso-pharyngés, même lorsqu’ils sont faits dans les règles, est comprise entre 65-70 % (donc un tiers de faux négatifs). 
L’utilisation d’un test sérologique bien moins coûteux, avec un prélèvement sanguin et des techniques plus faciles à réaliser en routine que les prélèvements naso-pharyngés et la PCR apparaît dès lors comme un objectif crucial. Dès l’émergence du coronavirus, des équipes du monde entier se sont attelés à la mise au point d’un test sérologique adapté. La Chine en a ainsi produit plusieurs et certains sont actuellement marqués CE IVD et disponibles pour les laboratoires français. Des dispositifs ont également pu être développés à Singapour, tandis que des chercheurs américains, australiens et finlandais ont également atteint la phase finale de développement. 
Les résultats sont très probants puisque des études chinoises montrent une concordance avec la PCR de 88% de certains tests sérologiques (avec IgM et IgG). Les IgM apparaissent habituellement précocément (3 à 5 jours après le début des signes) permettant de limiter le retard au diagnostic. Par ailleurs, ces mêmes études ont montré que la sérologie permettait de rattraper une grande partie des faux négatifs de la PCR (16/19). Même si ces études demandent confirmation à une plus grande échelle, l'association des 2 techniques permettrait d'améliorer la sensibilité diagnostique. Il s'agit de faire ni plus ni moins que ce qui est fait pour nombre d'infections virales (hépatite C, hépatite B, HIV) où sont utlisés à la fois des tests de diagnostic indirect (sérologie) et directs (PCR) pour le dépistage, la confirmation diagnostique et le suivi de la maladie.
Par ailleurs, déterminer la part de personnes ayant été en contact avec le virus grâce à la sérologie pourrait notamment être riche d’enseignements pour ajuster les mesures de confinement; l’atteinte d’un pourcentage élevé de personnes ayant développé des anticorps contre le virus peut en effet permettre d’envisager de restreindre les mesures de restriction des liens sociaux. Les questions cruciales des chercheurs concernent également les mécanismes immunologiques dirigés contre le SARS-CoV-2, afin notamment de déterminer quelle interprétation donner à l’identification d’anticorps chez un sujet, concernant en particulier son risque futur de développer l’infection. Ainsi, le Projet SARS-CoV-2_EVOLSERO s’intéresse à l’évolution du SARS-CoV-2 chez l'humain pendant l'infection et de la réponse immunitaire par anticorps.
Il apparait donc essentiel de fournir aux médecins et aux biologistes la possibilité d'utiliser toutes les armes disponibles et efficaces pour lutter contre l'épidémie. L'affirmation par le ministre de la santé le 28 Mars de la non disponibilité de tests sérologiques nous a laissé pantois. Leur mise à disposition et leur remboursement afin que chacun puisse en bénéficier en parallèle des tests PCR nous semble être une priorité.

Ref : Recommandations du CNP BM du 28/03; Académie nationale de médecine, 26 mars 2020. Xu Wanzhou and Coll, The Diagnostic Value of Joint Detection of Serum IgM and IgG Antibodies to 2019-nCoV in 2019-nCoV Infection, Chinese journal of laboratory medecine Mars 2020

Jean-Michel Vialle, Médecin Biologiste
‹ Retour aux actualités

Pour installer l’application sur votre iPhone, cliquez sur l’icône et "Ajouter à l’écran d’accueil"