PRENDRE LE PHOSPHORE AU SERIEUX

PRENDRE LE PHOSPHORE AU SERIEUX
Catégorie : Actualité scientifique et médicale


Le phosphore est un ion impliqué dans de très nombreux processus physiologiques : Il permet la fabrication de l'ATP (principale source d'énergie des cellules), est intégré à la membrane cellulaire, favorise l'équilibre acido-basique, le métabolisme des nucléotides, les fonctions mitochondriales etc...
Des anomalies de son taux sanguin sont effectivement retrouvées dans diverses affections cardio-respiratoires, musculaires et rénales, ainsi que dans des pathologies hématologiques et des dérèglements immunitaires.
Pourtant, cet examen reste demandé de facon assez marginale et les conséquences de ses perturbations sont mal connues, même si certains symptomes tels que la fatigue ou l'irritabilité sont fréquemment rapportés.
Pour mieux cerner l'importance de cet examen, une équipe chinoise l'a dosé de façon systématique chez les patients entrant en service de réanimation dans un hôpital de Canton et a cherché à voir si les résultats étaient corrélés avec la gravité de leur état et le pronostic.
L'évaluation des taux de mortalité a 28 jours a montré un écart significatif (33% vs 24%) chez les patients présentant un taux abaissé par rapport aux patients avec un taux normal. Ces patients, lorsqu'ils survivaient étaient sujets à des complications respiratoires plus fréquentes et à une durée d'hospitalisation plus longue que le groupe avec une phosphorémie normale.
A noter néanmoins que seul le taux de phosphore a été pris en compte. Il aurait été interéssant de le surveiller tout au long de l'étude pour voir si une normalisation des taux permettait une amélioration du pronostic. Dans ce cas, une supplémentation pourrait être envisagée et évaluée.
Quant à la (ou les ) cause(s), il est impossible de dire si la baisse du phosphore résulte de façon générale d'une défaillance multi-viscérale expliquant le pronostic sombre où si elle contribue (directement ou indirectement) à son aggravation.


Ref : Wang Let coll. Impact of hypophosphatemia on outcome of patients in intensive care unit: a retrospective cohort study. BMC Anesthesiol 2019 ; 19 : 86. doi: 10.1186/s12871-019-0746-2.

Jean-Michel Vialle (Labinterpret), Médecin Biologiste
‹ Retour aux actualités

Pour installer l’application sur votre iPhone, cliquez sur l’icône et "Ajouter à l’écran d’accueil"