COMMENT SURVEILLER LA THYROIDE CHEZ LES FEMMES ENCEINTES?

COMMENT SURVEILLER LA THYROIDE CHEZ LES FEMMES ENCEINTES?
Catégorie : Actualité scientifique et médicale

Durant la grossesse, le fonctionnement de la glande thyroïde est modifié du fait des besoins supplentaires d'hormones thyroïdiennes. Les dysthyroïdies (déréglements avec manque ou au contraire excès) sont fréquentes. Un contrôle précis et réguliers du taux de ces hormones grâce à des prises de sang est donc essentiel pour optimiser le devenir de la mère et du nouveau-né.

Encore faut-il que ces examens soient adaptés à la situation. Pour des spécialistes américains, les principales recommandations sont les suivantes :

- Il est préconisé, aux femmes enceintes et à celle désirant concevoir,d’ingérer un supplément diététique de l’ordre de 150 µg/j d’iodure de potassium (permettant la fabrication des hormones thyroïdiennes et limitant le risque d'hypothyroïdie).
- Des valeurs de référence (ou "valeurs normales" sur les comptes rendus d'analyse), variables trimestre par trimestre et selon les populations concernées (ethnies), doivent être utilisées pour le dosage de la TSH (principale hormone permettant de savoir s'il y a ou non dérèglement) durant la grossesse. Lorsqu’elles ne sont pas disponibles, il faudrait réduire la limite inférieure de la TSH de 0,4 par rapport à la normale et la limite supérieure de 0,5 dès la 7e à la 12e semaine. Au contraire le taux normal des hormones thyroidiennes est environ une fois et demi plus élevé pendant la grossesse (aux USA on conseille de doser la T4 totale plutôt que la T4 libre comme c'est le cas en France).
- En cas d’hypothyroïdie durant la grossesse, un traitement est recommandé même si elle ne se traduit pas par des symptomes, afin d'éviter des complications ches le nouveau-né. Chez les femmes qui sont déjà malades avant la grossesse on conseille d'augmenter le dosage de la lévothyroxine d’environ 20 à 30 %, dès que le test de grossesse est positif


- Au contraire une chute de la TSH durant le premier trimestre peut traduire soit une hyperthyroïdie transitoire, soit une authentique maladie de Basedow qui est plus grave. La mesure de la T4 totale ou libre, de la T3 et des anticorps pour les récepteurs de la TSH peuvent alors aider utilement à faire la différence entre ces 2 maladies. En cas de maladie de Basedow durant la grossesse, un traitement est recommandé durant les 16 premières semaines. 

- Après l'accouchement les femmes qui allaitent et souffrent d’une hypothyroïdie  devraient recevoir un traitement par hormones thyroïdiennes toujours pour éviter les complications chez le nouveau-né

La question du dépistage généralisé d’une possible dysfonction thyroïdienne durant la grossesse n'a pas été tranchée. 
 

Ref : Diakens L T et coll. : Diagnostic and Management of Thyroid Diseases during Pregnancy and the Post-partumPeriod. JAMA, 2019 ; publication avancée en ligne le 3 mai. doi:10.1001/jama.2019.5321 

Jean-Michel Vialle
‹ Retour aux actualités

Pour installer l’application sur votre iPhone, cliquez sur l’icône et "Ajouter à l’écran d’accueil"